On l’a vu avec les prêtres et curés, la ville de Chazelles est une place tenue par l’Ordre des Hospitaliers de Saint- Jean, chevaliers de Malte. Jusqu’à la Révolution française, la ville est sous le contrôle d’un Commandeur qui a notamment les pouvoirs de police et de justice. Celui-ci  est désigné par le supérieur de l’Ordre. Ainsi, les commanderies et les biens de l’Ordre sont administrés par des « frères anciens, gens de mérite et de probité ». Ils sont mobiles: aucun ne possède la commanderie où il est nommé. Ils entretiennent et améliorent les biens qui leur sont confiés. Ils perçoivent la dime ou l’impôt qui sera reversé pour partie à l’Ordre.

malte

Les commandeurs: 

  1. 1154. Isard de Montridé ou de Montrognon.
  2. 1196. Robert de Chateauneuf.
  3. 1200.  N. Girard.
  4. 1213. Arnulphe, commandeur de la maison de Montbrison, l’était peut-être aussi de Chazelles.
  5. 1229-1230. Guy, magister.
  6. 1249. Eustorge Revelli, précepteur de Saint-Bonnet-les-Places.
  7. 1253-1264. Bernard de Chambon (de Chambone, de Campo Bono) , précepteur de Chazelles et St Bonnet les Places
  8. 1258. Pierre Chapelain.
  9. 1266-1267. Robert de Montridé ou de Montrognon (de Monte Rugoso), grand prieur et précepteur de Chazelles.
  10. 1267-1282. Frère Girard  de Naves.
  11. 1282. Etienne Bonins.
  12. 1283-1287. Drogon  de la Tour.
  13. 1288. Bertrand de Grézieu  ou de Pralong.
  14. 1293. Guillaume Garel.
  15. 1293-1300. Joan  Isard ou Isoard.
  16. 1301.  Guiot de Saint Germain.
  17. 1302.  Arthaud de Saint-Romain.  
  18. 1317.  Bertrand  Roton ou Lotons ou Letous.
  19. 1339-1345. Girard ou Gérard de Montaigu.
  20. 1346. Philibert Dechaponay.
  21. 1354-1366.  Etienne de la Bastie.
  22. 1367.  Bigot de Solages.
  23. 1368.  Guy de la Tour, grand prieur d’Auvergne et commandeur de Chazelles.
  24. 1379.  Bigot de Solages.
  25. 1379-1380.  Robert de Châteauneuf; grand prieur d’Auvergne.
  26. 1384.  J.B. Louis Boczorel-Montgonltier.
  27. 1388.  Robert de Châteauneuf.
  28. 1402-1416. Antoine du Vernet ou Verney. Le 4 juin 1406, il fonde une prébende en l’église de Chazelles.
  29. 1423-1425. Michel de Vanzé.
  30. 1427. Etienne de Chavorsy, commandeur de Bouchalas.
  31. 1430-1445.  Louis de Saint-Priest.
  32. 1446-1466.  Mondon de Balzac. En 1484, frère François de Balzac est curé de Chazelles.
  33. 1497.  Guy de Blanchefort.  Elu grand maître de l’Ordre en 1512, mort en 1513, conseiller et chambellan de Louis XII.
  34. 1508.  Jean de Château-Arnaud, commandeur de la Murette.
  35. 1515-1522.  Antoine de Claveison, commandeur de la Marche puis de Chazelles. Maréchal de l’Ordre.
  36. 1523.  Jacques Mitte de Chevrières, commandeur de Chazelles et Verrières mort en 1523, à Rhodes.
  37. 1526.  N. de Cremeaux.
  38. 1530.  Emery des Rhoyaux ou des Ruyaux, puis grand prieur d’Auvergne.
  39. 1536.  Pons Laurencin, mort à Malte, grand prieur de l’Ordre.
  40. 1550.  Gilbert du Bost. En 1567, frère Annet du Bost est curé de Chazelles.
  41. 1572.  Nicolas de Blancheleyne.
  42. 1576.  François de Mauvoisin.
  43. 1579.  « x »  de Cremeaux.
  44. 1588-1610. Pons de la Porte, grand maître de l’ordre. Est parrain de la grosse cloche de l’église.
  45. 1615-1642. François de Cremeaux, aussi commandeur de Villedieu et de Fontenette et grand maréchal de l’Ordre.
  46. 1618.  Jacques Giraud.
  47. 1672-1684.  Louis de la Rivoire, mort le 5 avril 1684.
  48. 1688-1706.  Alexandre de Talaru Chalmazel, inhumé dans l’église  le 28 octobre 1710.
  49. 1712-1718.  Gilbert de Fougières de Cluzeaux.
  50. 1718.  Pierre de la Chapelle de Jumilhac, grand bailli de Lyon.
  51. 1719-1720.  De Thiange, grand prieur d’Auvergne en 1754.
  52. 1720. Pierre de la Chapelle de Jumilhac, mort à Malte, le 14 mai 1720.
  53. 1737-1740. Joseph de Caissat.
  54. 1723-1746. Jean-Baptiste-Louis  de Bocsozel de Montgontier.
  55. 1747-1760. Joseph  Fassion de Sainte-Jay.
  56. 1764-1782. Nicolas-François de Prunier de Lemps, grand maréchal de l’Ordre, mort le 17 août 1782.
  57. 1782-1789. Gaspard Besse de la Richardie ¹ , grand bailli d’Auvergne,  Grand-Croix de l’Ordre, mort sous la guillotine à Paris en 1793.

besse

On aura ainsi eu 57 commandeurs en 6 siècles et demi.

A partir de la Révolution, Chazelles devient une commune normale, le commandeur ayant quitté le pays pour rejoindre sa famille en Aveyron (?), et rentre dans l’organisation politique des petites villes où les maires vont être nommés soit par le suffrage universel, soit par des électeurs payant l’impôt, soit par nomination préfectorale soit comme c’est le cas actuellement par un conseil municipal élu au suffrage universel. Les modifications ont été nombreuses depuis le 10° siècle, période de création du maire.
Une période de transition assez floue semble présider aux destinée de la ville. Si certains auteurs comme Jean-Alain Blanchon semblent attribuer à Mathieu Blanchon, fermier de la Commanderie à Montfuron, le « premier » fauteuil de 1° magistrat, on trouve un certain Grange qui semble le précéder dans l’ « Histoire de Chazelles…. » d’Hippolyte Bourne.

maire1

Quoiqu’il en soit, si Mathieu Blanchon, syndic de la Ville en 1789, est aussi maire,  il est ensuite très vite élu député et montera aux Etats Généraux à Paris en 1790 et n’aura semble-t-il, plus que cette fonction.  Les deux ans qui précèdent « La Terreur » (fin 1792/début 1793) sont assez floues. Une certitude: c’est Pierre Venet « Le jeune » (son père avait le même prénom) qui devient maire à ce moment là et le restera jusqu’en 1812.

  1. 1789-1790. Mathieu Blanchon.
  2. 1790-05. Jean Antoine Grange.
  3. 1792-09. Jean-Joseph  Goutagny (H. Bourne, p.306).
  4. 1793-1812. Pierre Venet « fils » (H. Bourne, p.327).
  5. 1812. Jean-Baptiste Delay, destitué aux « 100 jours ».
  6. 1812. Jean-Joseph Goutagny, maire 15 jours.   
  7. 1812-1815. Jean-Baptiste Delay.
  8. 1815-1830. Jean-Baptiste Blanchon.
  9. 1830-1848. Louis Delorme.
  10. 1848. « x » Grange dit « maçon », chapelier, de la rue du même nom est élu mais le conseil municipal n’en veut pas et réclame Delorme qui refuse. C’est une commission exécutive provisoire qui est nommée par le préfet comportant à sa tête   J.M.  Perrel,  avec Grange maçon, JB Blanchon. Une nouvelle élection désigne Perrel comme maire qui démissionne 13 jours plus tard.
  11. 1849-1852. Antoine Puvel.
  12. 1852. Etienne Besson est nommé par le gouvernement mais refuse le poste. L’intérim est assuré par les adjoints.
  13. 1853-1856. Claude Besson (de la rue du même nom). Il met notamment en place l’éclairage par réverbères. Il démissionne en 1856 à la suite d’un désaccord sur la place de l’hôpital à créer.
  14. 1853-1856. Claude Besson (de la rue du même nom). Il met notamment en place l’éclairage par réverbères. Il démissionne en 1856 à la suite d’un désaccord sur la place de l’hôpital à créer.
  15. 1856-1865. Guillaume Véricel.
  16. 1865-1867. Louis Néel, décédé en 1867.
  17. 1868-1870. Charles Besson, nommé par décret impérial.
  18. 1870. Commission municipale avec Etienne Blanchon, Jean-Marie Néel, Me Meunier….Jean-Marie Néel fait fonction de maire. C’est le futur beau-père de Eugène Provot. Cette commission démissionne en 12-1870.
  19. 1871-1874. Claude Pupier (de la rue du même nom) est maire. Démission et réélection la même année.
  20. 1874-1878. Antoine Verpilleux (de la rue du même nom et de la chapelle du même nom au cimetière) est nommé par le ministre de l’Intérieur.
  21. 1878-1883. Eugène Provot. Il démissionne en 07-1883. François Thomas exerce les fonctions.
  22. 1884-1896. Eugène Provot.
  23. 1896-1900. Jean-Marie Fayolle (de la rue du même nom).
  24. 1900-1908. Jules Ferrier.
  25. 1908-1909. Isidore Ducasse. Il démissionne en 1909.
  26. 1909-1912. Eugène Provot. Apparait Benoit Fléchet comme adjoint.
  27. 1912-1919. Eugène Provot. Apparait Etienne Peronnet comme adjoint.
  28. 1912-1919. Eugène Provot.
  29. 1919-1940. Etienne Peronnet.
  30. 1941-1944. Max Fléchet.
  31. 1944-1947. Armand Bazin.
  32. 1947-1959. Max Fléchet.
  33. 1959-1983. Armand Bazin.
  34. 1983-1989. Gérard Seux.
  35. 1989-1995. Jean-Paul Auberger.
  36. 1995-2000. Jean Bouthéon.
  37. 2000-2008. Marguerite Lacroix (†-2017).
  38. 2008-2014. Pierre Véricel.
  39. 2014-2020. Pierre Véricel.
  40. 2020-. Pierre Véricel.

Sources: Histoire de la Ville et de la Commanderie de Chazelles-Sur-Lyon. H. Bourne

                 Dictionnaire biographique et généalogique des Chevaliers de Malte – Eric Thiou -Mémoires et Documents, 2002

                 Histoire des Blanchon-Montfuron. J.A. Blanchon

                 Les commanderies de Malte

¹ Gaspard de la Richardière de Besse (Bourne et ref.) est bien Gaspard Besse de la Richardie (Dictionnaire biographique et généalogique des Chevaliers de Malte – Eric Thiou -Mémoires et Documents, 2002, p.117