L’histoire se passe dans une vieille maison du hameau de la Quinardière à Chazelles.

C’est Pâques et il pleut. Mais, comme le voudrait la coutume, Mami ne peut pas cacher les œufs en chocolat dehors. Elle décide donc de les dissimuler dans la maison.

Voilà les petits enfants qui partent à la recherche des œufs. La maison possède une très grosse poutre dans la grande pièce du rez-de-chaussée et un petit œuf est caché dans une fente de cette poutre.

Poutre ancienne

En attrapant cet œuf l’un des petits-enfants y trouve un papier. Mais qu’y a-t-il donc d’écrit dessus ? Mystère ! L’encre est très bien conservée mais l’écriture ancienne rend impossible le déchiffrage du texte.

Ils sont très curieux de connaître le contenu et imaginent déjà des histoires de trésor…

Le papier est transmis à PHIAAC. Avec l’aide des Archives Départementales le document est déchiffré :

Suiv[ant] l’ordonnance rendue par monsieur Particelle [  ], conseiller du roy

Trésori[er] de France et général en ses finances au bureau estably à Lyon, commisaire

député [de] ceste partie en datte de ce jourd’huy signée Basset greffier

à la requeste de monsieur le procureur du roy dudit bureau, je premier

huissier, en icelluy, soubzigné, ayt donné assignation à François Seon

tesmoing pour comparoir pardevant [mondit ?] sieur Partcellle au logis ou est

Pour enseigne le chappeau rouge à Chazelle heure de deux de relevé

Pour déposer vérité de ce qu’il scaura et sera enquis faict ce XVIe

Janvier mil six cent quarente. Présents les tesmoingt nomméz

A mon original

Denanzière

Hélas, pas d’indication sur un trésor caché ! Il s’agit de la convocation de François Séon à se rendre au Chapeau rouge à Chazelles pour témoigner de ce qu’il sait. Le papier ne dit pas sur quoi il doit témoigner. La date de convocation est le 16 janvier 1640. Nous sommes donc sous le règne de Louis XIII, il y a presque quatre siècles !

Le papier n’a pas révélé de trésor mais il est toujours impressionnant de retrouver un moment de la vie de nos ancêtres !

Si vous avez de vieux documents, de vieilles photos, l’association PHIAAC est très intéressée. Confiez-les-nous, nous les scannerons et vous les rendrons. Merci par avance.