bal

L’église de Chazelles-sur-Lyon est placée sous le double vocable de Saint Jean-Baptiste, patron des chevaliers de Malte et celui de Notre-Dame de l’Assomption. A ce titre, la fête de la ville se faisait régulièrement autrefois pour le 15 aout. C’était l’occasion de voir arriver les forains avec leurs manèges, leurs stands de tir, leurs étals de confiseries diverses, leurs balancelles… Ils s’installaient sur et autour de la Place Poterne, vers l’église et dans la cour du château. Chaque ancien Chazellois a souvenir de ces journées mémorables se terminant par un bal somptueux et très prisé de tous les danseurs de la région qui montaient  de très loin et souvent à vélo, Messimy ou Brindas ou Chaponost notamment, pour cet évènement. Les cafés installaient leurs tables et bancs tout autour de la place et le parquet pour danser était monté devant le magnifique kiosque à musique. Aujourd’hui, dates et ambiance ont bien sûr changé. Mais il ne faut rien regretter: tout le monde a désormais l’eau à l’évier, du chauffage, un téléphone portable et de l’essence pour une voiture qui vous emmène maintenant… danser dans la plaine.

Ces journées annuelles de liesse populaire ont toujours pris dans notre région où domine le franco-provençal (arpitan) le nom de « vogue« . Cette appellation désigne les fêtes patronales pour chaque commune même si le caractère païen de ces manifestations domine son coté religieux. Elles ont d’ailleurs aussi été appelées « fêtes baladoires » du fait des bals qui s’y déroulaient.

Jean Chavagneux, avec son style si marquant, nous raconte ici une soirée de 15 août dans notre Chazelles. On y sent la pâte à sucre, la barbe à papa, le nougat ou la prâline. Mais on sent aussi bien d’autres impressions avec un monde d’hier qui  parait parfois très dûr et à d’autres moments très insouciant.

Bonne lecture.

Comme pour la présentation précédente, il vous faut charger le dossier Powerpoint pour l’ouvrir ensuite. Cliquez sur le lien ci-dessous.

JUBILATION