Sans titre 1

Un reflet de l’activité de Chazelles en 1928, au moment de son plein emploi et alors qu’il redevient chef-lieu de canton.

Un façon d’apprécier son acivité et de retrouver des noms toujours présents ou des commerces transférés au fil du temps mais toujours présents, des métiers disparus comme la plomberie d’usine, le vêtement sur mesure, la ferblanterie, la rouennerie (toile de coton imprimée), la distillation, l’installation de la TSF (téléphonie sans fil: les recepteurs radio!), la lampisterie, la poelerie…

Cliquez sur le lien ci-dessous pour ouvrir le « PDF »

COMMERCES EN 1928