Situé à 655 mètres d’altitude en moyenne (598 m / 773 m), La Gimond est un petit village français, situé dans le département de la Loire et la région d’Auvergne-Rhône-Alpes (anciennement Région Rhône-Alpes). Ses habitants sont appelés les Gimoniots et les Gimoniottes.

Il ne faut pas confondre ce village avec le hameau de La Gimond sur la commune de Chazelles-sur-Lyon, bordé lui aussi par un affluent de la rive droite de la Coise : La Gimond d’Aveize, qui alimente le barrage de « La Gimond » qui dessert en eau notamment Chazelles-sur-Lyon.

La Gimond, village que nous évoquons, doit son nom à une autre rivière portant le même nom La Gimond, mais affluent de la rive gauche de la Coise. Elle sert de limite avec la commune de Saint Héand. Un premier moulin est cité sur cette rivière dès 1300 et une des plus vieilles maisons du village date de 1688. L’installation de la population vient de cette rivière et de la richesse des terres qui favorisaient l’exploitation agricole.

Le village s’est formé après la Révolution de 1789 par un regroupement de parcelles situé dans 14 hameaux appartenant à des communes proches comme Saint-Héand, Chevrières ou Fontanès. Il dépend donc au départ du département de Rhône et Loire et s’appelle Petite Gimond, rattaché à la paroisse de Chevrières. Il devient commune indépendante avec le nom de Lagimond-de-Chevrières en 1801. IL est passé dans le département de la Loire en 1793 et dépend de Chazelles sur Lyon jusqu’en 1825. Il appartient ensuite comme Chazelles au canton de Saint-Galmier jusqu’en 1925 pour retrouver le canton de Chazelles à nouveau recréé. Désormais La Gimond fait partie de Saint-Etienne-Métropole.

La commune s’étend sur 3,4 km² et compte 289 habitants depuis le dernier recensement de la population datant de 2005. La Gimond connait actuellement une importante hausse de population.

Entouré par les communes de Fontanès, Aveizieux et Grammond, La Gimond est situé à 2 km au nord-ouest de Fontanès la plus grande ville des environs et est aujourd’hui rattaché au grand Saint Etienne.

Son église a été construite en 1867 et est sous le vocable de Saint-Joseph. Elle dépende de la paroisse  de Saint-Jean-Louis-du-Levant comme  Fontanès, Grammond, Marcenod, Saint-Christo-en-Jarez pour partie dont la cure se trouve à Saint Héand.

Sans titre 6

Sans titre 13

Sans titre 15

Sans titre 19

Sans titre 23

 

Son porche en auvent et son clocher ont été construit en 1930. Ce dernier se trouve excentré dans l’angle sud-ouest et surprend comme s’il était rajouté.

P1100732

Sans titre 2

Il est orienté pour compenser la pente du talus sur lequel l’église est construite et donc l’empêcher de glisser. C’est une église en croix à une seule nef avec deux chapelles collatérales. Sur le mur au sud de l’église on trouve une grotte en rocaille imitant celle de Lourdes et construite par les Giminiots en 1956 lors d’une mission.

Sans titre 1

Sur la commune on trouve la Madone construite en 1892. Elle se trouve au point culminant de la commune, aux limites de Grammond, Chevrières et Fontanès. Le panorama y est magnifique et permet de voir les monts du Lyonnais, du Forez, du Vivarais, du Pilat….

Il ne faut pas oublier bien sûr le moulin Cizeron, toujours actif, situé en bas du village, au confluent de La Gimond et du  ruisseau du Picard.

moulin

http://www.cizeron-bio.fr/