3

Vue du village de Chevrières, sa place, son église et l’entrée du château.

Comme au bon vieux temps, dans une atmosphère bon enfant, toute joyeuse et conviviale, la fête d’été de Chevrières a animé la région en ce dimanche ensoleillé. Tout le village et ses environs étaient au rendez-vous. Avec les simples ingrédients classiques et malgré la chaleur, la mayonnaise a pris. C’est encore une très belle fête organisée tout simplement par une foule de bénévoles du village.

Mélangez un parc magnifique avec une belle prairie entourée d’arbres plus que centenaires, l’ombre d’un château et de ses tours,

1

Le château de Chevrières (propriété privée)

des tentes montées à la périphérie protégeant tables, bancs et buvettes,

7

Les tentes protégeant les denrées alimentaires et boissons, tables et bancs, dressées dans le parc du château ouvert à l’occasion de la fête d’été par le propriétaire.

des jeux tous simples d’hier; tir à la poule, pêche au canard, tir à la bouteille ou à la boite de conserve, coupe carotte, etc…, avec la bonne humeur des membres du comité des fêtes, avec des prix modiques pour toutes les activités, les boissons, les gâteaux, les glaces: la préparation prend de la consistance.

2

Jeux d’hier toujours aussi simples et prisés par les enfants d’aujourd’hui: tir à la cocotte, tir aux bouteilles, coupe-carotte, tir à la boite…

Rajoutez un magnifique spectacle de rapaces présenté par Marco Di Penta, un dresseur plein de fermeté et d’amour pour ses volatiles, pétri d’humour pour son assistance, remarquablement aidé par son épouse Virginie et sa fille: la sauce épaissit encore.

4

Marco Di Penta, son épouse, sa fille, acteurs de la sauvegarde des rapaces

Mettez des vieilles voitures fraichement retapées, clinquantes et bruyantes, toutes prêtes à prendre la route du Soleil comme il y a 40 ans, pour les congés payés, en prenant d’assaut la N.82 par le Col du Grand Bois,

6

Les anomymes, amoureux des voitures d’hier, présentent leur travail de restauration et d’entretien.

malaxez les avec les vieux tracteurs d’hier dont le fameux Farmall, souvenir du plan Marshall d’après-guerre, conduits par des agriculteurs en tenue d’hier et remorquant l’âne dans la bétaillère ou la faucheuse: la prise est parfaite, l’émulsion ne « tournera » plus.

5

Des agriculteurs fiers de leur outils de travail d’hier. Un hommage particulier au Farmall (en haut à droite) d’après-guerre qui a redonné vie à l’agriculture de nos Monts du Lyonnais après la seconde guerre mondiale.

Voilà ce qui s’est produit cet après-midi dans ce village, tout proche de Chazelles, qui possède une merveilleuse histoire que nous vous raconterons bientôt. Le repas du soir avec son jambon cuit au foin et ses patés aux fruits aura surement été un succès.

Bravo les organisateurs, quelle belle journée pour les enfants et leur parents, habitants, estivants ou voisins. Quel bel exemple pour tous ces villages alentour. Quel dynamisme chez les bénévoles! C’est peut-être cela le « secret »: la substance qui fait prendre corps à une fête pourtant si simple.

Merci à Chevrières de nous avoir fait redécouvrir l’espace d’une journée ces petits jeux qui animaient les fêtes autrefois, ces belles voitures, ces vieilles machines agricoles conduites et occupées par ces gens d’hier , ce spectacle de rapaces qui ranime les coutumes ancestrales de la chasse . Tout cela c’est le patrimoine.

9

A l’année prochaine.

chevr

Partons avec cette petite vidéo retraçant le défilé des tracteurs.