cor loir

Si nous savons que de nombreux chazellois se sont exilés un peu avant la première guerre mondiale en Corrèze, à Bort-les-Orgues, pour apporter leur savoir-faire à la Chapellerie Mégemond (vous trouverez cette histoire en cliquant sur ce lien), on sait moins que des corréziens se sont installés à Chazelles. C’est donc une histoire amusante que nous rapporte un ancienne chazelloise qui habite aujourd’hui Brindas. Nous vous la livrons pour une lecture attentive. Vous découvrirez dans le texte l’origine de l’épouse d’Adrien Monier (le capitaine Rodolphe). Il nous faut remercier la rédactrice qui nous prépare un autre petit article sur les Suisses à Chazelles. Elle a compris que le site est à tous et pour tous, un excellent terrain d’accueil pour ces petites histoires de Chazelles qui réveillent les mémoires et font revivre des périodes oubliées.

Danielle GOUBIER-GAREL nous raconte:

LES CORREZIENS DE CHAZELLES

 Toutes les époques ont enregistré des flux migratoires souvent familiaux dont ont été bénéficiaires les territoires  d’arrivée. Chazelles a connu ce phénomène entre 1854 et 1861.

Les recensements en attestent :

  • 1851 on relève 3086 Habitants
  • 1861 on relève 5332 habitants, soit 2246 habitants supplémentaires (72%)

Les communes alentour ont largement alimenté ce développement  mais il y a eu des apports surprenants : des CORREZIENS.

En reconstituant la généalogie d’un membre de ma famille  j’ai mis à jour une curieuse histoire dont la chute fut assez inattendue.

La famille PERSONNE

Le 30 Juillet 1779, nait à Tulle Blaise PERSONNE 

Fils de Jean PERSONNE cultivateur et  de Marie TILLOT.

A 23 ans, le 24.02.1802 (5 ventôse an X) il se marie avec

Jeanne CHATEIL 18 ans.

Il est dit chapelier rue d’Alverge à Tulle. Il demeurera toute sa vie à cette adresse.

De cette union naitront au moins 3 enfants, dont :

  • Jean PERSONNE  né le 1er janvier 1803 (11 nivôse an 11) à Tulle. Il est comme son père : chapelier, rue Alverge à Tulle. Il se mariera 2 fois :

Le 23.10.1834 à Champagnac-la-Noaille avec VACHAL Anne-Marie 33 ans. Elle décède le 01.04.1837  au domicile familial.

           De l’union nait Jeanne le 17 février 1837 à Tulle

Le 22 février 1838 à Champagnac  2ème mariage avec TOURNET  Françoise  27 ans.   Elle décède à Tulle le 03.09.1850.

           De l’union nait Jean-Blaise le 19 mars 1842

    Fin 1850, Jean PERSONNE, veuf, a donc deux enfants : 1- Jeanne (13 ans) et  2-Jean-Blaise (8 ans). Il meurt le 29 mars 1851 à 48 ans.

1-   Jeanne PERSONNE, couturière, ménagère, se marie à 18 ans le 20.02.1855 à Tulle avec Athanase SOLITAIRE, dit « Antoine »,  30 ans, un cultivateur né en mai 1825 (? date imprécise à l’État Civil. Il ne sait pas signer lors de son mariage. Sans doute informé par l’entourage de feu Jean PERSONNE du développement des Usines de chapellerie de Chazelles-sur-Lyon, le jeune couple accompagné de Jean-Blaise arrive dans cette ville courant 1855.

« Antoine » SOLITAIRE sera d’abord… cordonnier  puis vitrier… 14 rue de Lyon…

cordo

et ce jusqu’à son décès le 25.02.1900 à Chazelles à l’âge de 75 ans. Le couple aura 7 enfants dont :

SOLITAIRE Jean-Antoine,  né à Chazelles en 1865, menuisier, marié le 22.04.1890 à Lyon 3ème avec Marie VACHER,  cuisinière

SOLITAIRE Antoine, né à Chazelles le 20.06.1875,  chapelier, marié avec la sœur de mon grand-père : Bénédicte GOUBIER, elle-même chapelière. Ils monteront à PARIS aux environs de 1912. Antoine SOLITAIRE et Bénédicte GOUBIER sont les parents de :

Antonin SOLITAIRE dit Tony né à Chazelles le 21.09.1900 et décédé en 1994 à Tournant en Brie d’où descendance

Jeanne SOLITAIRE née le 07.11.1903 est décédée le 12.10.2000 à Cachan -couturière dans la haute Couture à Paris

Marie SOLITAIRE dite  «Rirette» née le 23.04.1908 à Chazelles et mariée à Adrien MONIER (Capitaine RODOLPHE dans la Résistance, Chevalier de la Légion d’honneur) 

              Bénédicte, Jeanne, Marie et Adrien sont enterrés à Chazelles.

SOLITAIRE Pétrus né à Chazelles le 08.08.1881, Chapelier, marié le 12.061906 avec Marie Antoinette THOLLY 24 ans, chapelière.

Ils auront 7 enfants nés à Chazelles de 1907 à 1911 puis de 1917 à 1929.

Ces enfants se marieront respectivement à St  André-le-Puy, St Etienne, Sain Bel (69) et Montrond-les-Bains. Les descendants habitent probablement dans le département de la Loire

2-   Jean-Blaise PERSONNE  se marie à Chazelles le 01.06.1869 avec Jeanne-Marie PAILLEUX originaire de  POMEYS. Ils auront 5 enfants nés à Chazelles dont 2 mariés dans la même ville. Ce sont les grands-parents de :

Jeanne Marcelle PERSONNE mariée avec Jacques PIAZZA, plâtrier-peintre à Chazelles.

René PERSONNE marié avec Jeanne-Marie FOURNAND.

Une autre famille originaire de la même région et sans doute alliée rejoint Chazelles à la même époque, peut-être ensemble.

La famille TOURNET

 Le 8 Mars 1827, nait à Champagnac-la-Noaille (Corrèze) Jean Léonard TOURNET  qui se mariera 3 fois :

  • le 31.10.1850, à Champagnac avec Marianne BONSONNOT, 16 ans, ménagère.  Elle décède sans avoir eu d’enfant.
  • le 14.02.1858,  toujours à Champagnac avec Marie BOULEGUE, 28 ans, ménagère. Elle décède à Chazelles le 29.06.1871.

De l’union nait en1862 à  Chazelles, Blaise Baptiste TOURNET qui sera Capitaine au 58 ème Régiment d’Infanterie. Célibataire, il décède à Grenoble le 22.10.1901.

  • le 08 février 1872, encore à CHAMPAGNAC avec Marie MONTEIL, 33 ans, veuve.

De l’union nait le 4 février 1882 à Chazelles, Paul TOURNET. Il sera Capitaine-Chef d’Escadron dans l’artillerie. Croix de guerre 1914/1918  avec de graves blessures de guerre, il est nommé chevalier de la Légion d’Honneur. Il se marie à Tulle et décède à Paris (8ème) le 21.03.1955.

Apparemment la famille TOURNET a toujours conservé des liens très forts et très étroits avec sa communauté d’origine. Il n’y a aucun mariage ou enterrement à Chazelles et toutes les épouses sont nées en Corrèze.

Jean-Léonard TOURNET a été à son arrivée à Chazelles, comme Antoine SOLITAIRE…cordonnier puis vitrier….14 rue de Lyon !

vitr

Bien plus…

D’autres corréziens originaires du même village et exerçant la même activité sont arrivés à Chazelles courant 1859. Il s’agit de Pierre MEZIGNAT et Antoine TOUTON mais ils ne sont pas restés. On retrouve le second à Légny (Rhône) quand il se marie à 48 ans et il est propriétaire-vitrier. Une belle réussite !

Mais au fait…

 N’y a-t-il pas rue de Lyon à Chazelles un tout petit local où se trouve un vitrier ?

Ce commerce existe donc depuis environ 150 ans avec la même activité.

Monument historique ? Il n’y a qu’un pas ! En tout les cas c’est une belle page d’histoire.

Danielle GOUBIER-GAREL

P.S. En analysant les recensements de Chazelles à partir de 1851, sans doute ferions-nous d’autres découvertes surprenantes !