20150621_125346a

Le groupe « Montmartre à Chazelles » animé par Robert Durand au piano, aidé de deux fidèles guitaristes: Jean Paul Bardollet et Bastien Benier et de ses chanteurs: Gino Musella, Georges Imbert et Michel Dubois (ancien soliste du groupe des Vagabonds, né à la Verrerie de Veauche) a fait vibrer le quartier Saint Roch à l’occasion de la Fête de la Musique ce dimanche 21 juin. C’est Chantal, propriétaire du café Saint Roch qui a proposé sa terrasse au groupe pour animer un repas.

20150621_125406a

Il y a longtemps que le quartier, légendaire rendez-vous pour les derniers potins et les nouvelles les plus récentes, n’avait connu une telle ambiance. De la fin de la matinée au debut de la soirée, c’est une succession de chansons  qui a fait vibré le pavé.

Renée Barbier, « supermamie » de la région Rhône-Alpes, nous a fait profiter de son immense talent, de sa grande simplicité, de son emballante joie de vivre et de sa voix captivante enchainant de superbes mélodies d’hier…

avec celles plus récentes incitant à la danse…

ou celles tirées d’un répertoire très difficile et demandant un talent grandiose associé à un travail difficile.

Tous chantent souvent ensemble avec humour et complicité pour notre plus grand bonheur: Gino, bel italien, très à l’aise dans ses chansons napolitaines et vénitiennes apporte le soleil qui fait briller ces mélodies du sud, Georges, qui excèle aussi avec les Farlots, apporte un beau timbre de voix tandis que Michel, ancien habitué des scènes, propose une voix très élaborée. C’est un régal pour les plus jeunes comme les plus vieux auditeurs. (Merci d’offrir ce plaisir aux générations parfois oubliées: bravo!)

Une réussite totale que l’on doit à Chantal du « Café-Restaurant Le Saint-Roch » qui remet au gout du jour les plaisirs si simples du Chazelles d’hier dont le coeur battait au rythme de fêtes répMontmartreAChazelles1étées. Quel ancien n’a pas connu ces cafés tous remplis aux terrasses débordantes où les chants se mélangeaient aux rires et bruits de verres et chopines? La musique était partout et l’on n’attendait pas une fois l’an, le premier jour de l’été, pour dire sa joie de vivre.

Merci au groupe « Montmartre à Chazelles » qui a su amener de Paris cet esprit légendaire à l’origine de l’éclosion d’un nombre incroyable d’artistes en tous genres qui ont animé par le son, les images, les couleurs, les mimes ou les clowneries cette butte emblématique . De telles initiatives sont celles qui font revivre un pays, si besoin est, en redonnant du coeur à un quartier qui le réclame et le mérite. Aux portes de la ville hier, au coeur de celle-ci aujourd’hui, dotée d’une grande place qui a profondément modifié le quartier il y a 30 ans sans lui donner une nouvelle âme, Saint Roch méritait une telle initiative. 

Ce pourrait être un exemple pour d’autres manifestations à d’autres moments dans d’autres lieux. Le Saint patron au rôle protecteur des épidémies, pour une fois fermerait surement les yeux en voyant la ville s’animer de toutes parts sainement et joyeusement en toutes circonstances.

2015-06-21 13.13.09a