carrefour saint roch a

Voici une représentation très amusante du carrefour Saint Roch à Chazelles-sur-Lyon. On est certainement avant la première guerre mondiale et donc du début du XX° siècle.

Cette image est issue d’un papier à en-tête de l’Hôtel Rivoire ou Hôtel du Centre qui était situé dans le quartier Saint Roch, à l’angle de la rue de la Gare et de la rue de Lyon aussi appelée « Le grand Chemin ». Nous reparlerons dans un autre article de cet hôtel qui, comme d’autres, a aujourd’hui disparu.

On voit sur cette gravure toutes les formes de transport de l’époque ainsi que tous les moyens de locomotion utilisés. Il y a bien sûr le tramway électrique, fleuron de Chazelles, une nouvelle façon urbaine de se déplacer en voitures sur rail. L’histoire du « tramway des chapeaux », dont la ligne a été ouverte en 1899, peut être retrouvée sur CHAZELLES-HISTOIRE mais est aussi disponible sous une forme plus romancée dans le numéro 177 de L’ARAIRE qui est disponible soit à l’Association*, soit à l’Office de Tourisme de Chazelles**. On retrouve les camionnettes servant au transport des marchandises, l’une a traversé le carrefour devant le tramway et une autre sort du garage de l’hôtel. On distingue une voiture routière de type « torpédo » qui descend la rue de Lyon avec son chauffeur, tête au vent. Une femme porte une balle sur la tête, une calèche avec une paire de chevaux va s’élancer sur le carrefour sous l’impulsion du fouet du cocher alors qu’une autre est en stationnement devant l’entrée de l’hôtel sur la rue de la Gare. On voit aussi dans cette même rue un charroi qui remonte probablement des marchandises depuis la gare PLM de Viricelles. N’oublions pas, évidemment la bicyclette, moyen de transport très en vogue depuis 1900 avec les productions stéphanoises toutes proches et notamment celles de Mercier et Manufrance (le premier tour de France a lieu en 1903).

Cet instantané de la vie au début du 20° siècle est intéressant à plus d’un titre.

C’est une gravure très naïve qui n’oublie rien comme autrefois où tout avait sa place: la fumée noire qui sort de la cheminée de l’hôtel a la senteur de l’anthracite d’antan, le luminaire de l’entrée du commerce n’est pas oublié, les bancs sur la rue de Lyon invitent au repos: dans ce quartier de Chazelles on aime depuis toujours s’arrêter pour « voir passer », voire « causer ». Beaucoup d’autres petits détails sont des petits plaisirs à voir.

C’est tout un morceau de la ville qui revit un instant car il a aujourd’hui disparu. Tout a été démoli il y a une trentaine d’années. La pharmacie qui se trouve actuellement sur la place Saint Roch se situait au niveau du dernier immeuble à peine visible de la rue de Lyon après l’hôtel. 

place

Laissez la voiture et et allez vous asseoir sur la terrasse du café Saint-Roch que l’on voit sur la gauche de la photo. Prenez un petit café que vous servira Chantale avec toute sa gentillesse et essayez de remonter le temps en imaginant un tramway qui apparait dans la rue de la Gare et passe devant cet hôtel qui a pris la place des voitures en stationnement……

Bonne rèverie !

*L’Araire 1, Passage de l’Araire – 69510 Messimy – Tél: 04 78 45 40 37 – laraire@wanadoo.fr

**Office de Tourisme de Forez en Lyonnais 9 Place Jb Galland, 42140 Chazelles-sur-Lyon